Notre Blogue

0

Yoopa! Est-ce que Quebecor a ce qu’il faut pour lancer cette chaîne ?

imageLa semaine dernière, Quebecor annonçait en grande pompe le lancement d’une nouvelle chaîne spécialisée numérique visant les enfants d’âge préscolaire (3 à 5 ans) et leurs parents.

Le nom de la chaîne ? Yoopa. D’ailleurs c’est l’agence Montréalaise Sid Lee qui est dernière le branding de la marque.

Alors est-ce une opportunité unique ?

Jusqu’à maintenant, il n’y avait pas d’offre télévisuelle pour rejoindre cette cible ; bon il faut dire qu’avec les restrictions imposées par le CRTC quant à la publicité dirigée envers les enfants, les possibilités de commercialisation furent très limitatives.

Mais est-ce que Quebecor a ce qu’il faut pour lancer cette chaîne ?

LE NOM ET L’IDENTITÉ DE LA STATION

Yoopa, un nom avec aucune résonance au Québec ou ailleurs. Un nom international, qui ne veut rien dire, mais qui est ludique.

Personnellement j’aime bien. J’ai hâte de voir comment ce nom sera intégré aux pubs auto-promotionnelles de la station.

 

LE PORTE-PAROLE

image Marieloup Wolfe, présentement enceinte, sera la porte-parole de la station.

Ce choix s’avère à la fois pertinent et ‘safe’ pour Yoopa. Quoique, ça ne lui permettra pas de s’éloigner de son image ‘jeunesse’ actuelle.

Toutefois, je me demande si un porte-parole était nécessaire ?

 

LE LANCEMENT – LA MACHINE QUEBECOR

Avec toutes les plateformes Quebecor qui peuvent être mise à contribution pour assurer le succès du lancement de cette station, j’ose croire que ce sera réussi.

La télévision, les magazines, l’Internet, etc.  J’assume donc que cet aspect sera couvert.

 

LE MULTI-PLATEFORME (TV, MAGS, WEB)

À mon avis, lancer une franchise Yoopa est opportune à deux niveaux :

1- L’entreprise possèdent déjà une base de clientèle fidèle sur le web et en magazine; une crédibilité déjà bâtie et des revenus publicitaires déjà sécurisés. Il leur est donc plus facile de garantir une certaine performance média.

2- Les consommateurs sont à la recherche de contenu spécifique, la plateforme n’a peu d’importance pourvu que le consommateur puisse le consulter à sa guise.

Une fois un consommateur acquis, que ce soit via le web, le magazine ou la station de télé, c’est simple de lui vendre les autres plateformes. C’est de la convergence, et Quebecor est le roi de la convergence !

 

LE CONTENU

Pour l’instant, 100% de la diffusion sera des acquisitions. Aucune production originale avant le 1er juin. Ce qui n’est pas inquiétant considérant qu’il n’y aura pas de possibilité de placement de produit ou d’intégration au contenu.

L’ACCCESSIBILITÉ

Le web et le magazine, c’est réglé. Mon inquiétude est au niveau de la télé.

On parle ici d’une chaîne numérique ! Il est certain que la portée en sera limitée. Il est certain que ce sera très ciblé. C’est donc aussi certain que nos investissements devront tenir compte de cela.

Bref, tout y est pour une réussite…

– Un gap dans l’offre télévisuelle actuelle

– Un lancement béton de la franchise

– Des revenus assurés grâce aux autres plateformes (web & magazine) de la franchise

 

QUE FERA ASTRAL  ?

Il y a uniquement Astral Média qui pourrait changer le portrait avec sa licence pour exploiter VRAK Junior.

Quoique Quebecor soit le roi de la convergence, il ne faut pas oublier qu’Astral est la reine des spécialisés !

Abonnez-vous à l’infolettre de Manuri Média

Écrire un commentaire

css.php